Archives de la catégorie ‘Prédators’

Puisque Manu me tend la perche

Publié: 3 août 2012 dans Prédators

 

Jig

Publié: 3 août 2012 dans Prédators

Back to black

Publié: 26 juillet 2012 dans Prédators

Who lets the blacks aout ?

Publié: 18 juillet 2012 dans Prédators

Je sais, nous ne sommes qu’en juillet, et blackout ne s’ecrit pas comme celà… En attendant j’essaie de taquiner les blacks, et mes piètres résultats quantitatifs me laisse effectivement croire qu’ils attendent le mois prochain pour sortir ! Mais voilà en août j’aurai repris le boulot, donc j’en profite et fais comme en mai 😉 
Trois sorties, avec des résultats similaires : 5 a 6 heures pour toucher un poisson (encore heureux que j’avais mes wadders Dudule !)… Certains se trouvent des bonnes excuses, la fraie n’est pas finie, qu’ils ont même vu des poissons marauder deux par deux, les yeux dans les yeux, main dans la main… Je n’en sais rien, mais la météo de début juillet et l’état d’un des poissons attrapés (partie inférieure de la caudale abimée) pourrait effectivement laisser penser que les poissons étaient encore sur les nids il y a peu. Bref…

En revanche, question taille, je n’ai touché que des bons poissons, dont un de 48 et un de 55cm… Je sais que le plaisir ne se mesure pas en centimètres, m’enfin, ça y contribue un peu quand même. Quelques images :

Bass hill

Publié: 23 juillet 2011 dans Prédators, vidéos
Tags:

Qu’importe le poisson pourvu qu’on ait l’ivresse.

Il était une fois dans l’ouest

Publié: 16 juillet 2011 dans Prédators

Mon pote Manu m’abandonnant face aux éléments, à moins qu’il ne soit suspendu tel spider cochon au pinceau collé au plafond, je décide d’aller faire du shopping… Initialement j’étais parti m’acheter des T shirts, mais par un prompt détour je me retrouve à Pacific Pêche puis à Natura à la recherche d’ersatz de Senko, mon stock diminuant lentement mais surement.

La pluie ayant cessé et n’en pouvant déjà plus, je décide d’aller promener le float… 18h je suis les pieds dans l’eau, je skippe, je gratte sur la berge de droite, rien n’y fait. Rebroussant rivière je skippe, je gratte sur la berge de gauche, re-rien ! Un petit couple d’heures plus tard, à une dizaine de mètres de la voiture, je skippe une dernière fois à travers des branches émergeant de l’eau… Le leurre ricoche, touche la bordure, remous, je ferre d’instinct et extrait en force un bon poisson (17’ +) vers la pleine eau.

Remotivé je décide de refaire un peu la berge d’en face, celle peignée deux heures plus tôt. Le même scénario se répète… je pousse le leurre à la limite de la berge entre une frondaison impénétrable et un arbre immergé, j’anime une ou deux fois avant de sentir la touche dans le poignet. Banzaï, ferrage à la japonaise, rétropédalage énergique pour empêcher le poisson de regagner l’obstacle. Un poil plus petit que le premier, mais autant de plaisir, sinon plus, à (mal) immortaliser ce deuxième beau bébé de la soirée.

Sur ce je traverse la rivière pour rejoindre la voiture…


NB : dans moins de douze heures, je ressors les mêmes leurres. A suivre…

BB

Publié: 14 juillet 2011 dans Prédators

Float et bass au programme d’hier…