Interview

Publié: 25 mars 2016 dans humeur

J’ai répondu à une interview pour Alliance Pêche en octobre de l’année dernière, pour une publication qui ne devrait plus tarder à paraître… Or depuis il y a eu plein d’événements qui me poussent à vous en livrer quelques extraits.

Alliance :  L’amitié, la notion de groupe, le collectif, des mecs qui avancent ensemble… Ces valeurs là sont-elles les tiennent ? 

Je suis un altruiste de profession […] Pour autant je reconnais bien volontiers que je suis assez agoraphobe, à tendance misanthrope parfois. Ça peut sembler paradoxal, mais pas tant que cela en fait. L’instinct grégaire c’est avant tout un reste d’instinct de survie. L’homme n’était pas taillé pour survivre dans la nature, il y est parvenu grâce à son cerveau, un poil plus gros que celui des autres animaux, à la création d’outils etc, à la vie en société. Pour gagner on n’a donc pas  vraiment d’autre choix que d’être collectifs. Aimer être seul et être obligé de vivre ensemble pour survivre c’est peut être le dilemme de notre société. Nos escapades au bord de l’eau, au fond d’une tente, ne sont-elles pas des échappatoires, un alter bus 142, une autre cabane au bord du lac Baïkal ou de l’étang Walden ?

142

[…]

Puisqu’il faut mettre des mots (sur d’autres) c’est peut être pour cela qu’on paraît bizarres et que beaucoup ne comprennent pas pourquoi on s’évertue tant à prendre un poisson qu’on relâche, ou qu’on veuille pêcher de nuit. Nous en sommes collectivement en grande partie responsables, parce qu’il est plus facile de paupériser et de montrer le superflu que de partager l’essentiel (l’essence même, la philosophie de la pêche). Comme il est plus facile de faire de la piquette qu’un grand cru, d’instruire que d’éduquer. Montrons donc de belles histoires, de beaux écrits, de belles photos, de belles vidéos.

Nous sommes responsables car si il y a trop de personnes à ne voir que le doigt c’est peut être parce que trop de sages n’ont pas su montrer la lune.

[…]

think_different_by_thornberry16-d2zunsg

D’un côté je crois que la pensée unique est plus dangereuse que les divergences d’opinions (et la liberté d’expression), et d’un autre côté je sais que le monde n’est pas aussi manichéen qu’on voudrait nous le faire croire. Il y a donc forcément des courants d’idées variables et plein de nuances de gris entre le blanc et le noir. Tant que chacun ne saura pas mettre un peu d’eau dans son vin et campera sur ses positions, on se divisera encore et encore, et on ne fera jamais aboutir nos objectifs communs. Ça creuse le lit de l’extrémisme et du populisme. Je l’ai écrit, je persiste et signe : plus il y aura de gars dans le privé, moins il y en aura dans le public et très égoïstement, moi ça m’ira très bien ainsi. On pourrait en débattre longtemps et se diviser encore et encore. Si on avait pu éviter cette division avec la FFPC, ou avec la presse, ou au sujet du privé ou autre, on n’en serait pas au point mort aujourd’hui. Comme je le disais dans un papier sur mon blog, pour provoquer la réflexion, les alliés (pour ne pas dire l’Alliance) ont bien pactisé avec Staline qui n’était pas un enfant de cœur, pour faire capituler l’Allemagne nazie. Même si on est à une toute autre échelle (ce n’est que de la pêche !) ça n’en reste pas moins une question de stratégie, voire de politique, et ça, qu’on le veuille ou non, ça dépasse largement la vision individualiste, ou les discussions de comptoir que chacun peut et à le droit d’avoir. Si chacun s’arrête à la vision de celui qui lance le plus loin, ou au fric qu’une marque ou qu’un mag peut se faire à court terme en redorant le blason de trafiquants de carpe, en ne se souciant pas d’une vision à plus long terme (à moyen terme), sur ce qu’on veut pour demain, on n’y arrivera pas. Le hic c’est qu’en termes de vision et de politique il y a désormais un trop grand vide, une chaise qu’on ne sait pas ou qu’on n’arrive pas à occuper, et l’absence d’un leader charismatique capable de dynamiser cet esprit d’équipe. Voilà mon avis et ma position sur le collectif évoqué plus haut. Ça n’empêche pas d’avoir un avis purement personnel, tu le connais, mais une somme d’avis personnels n’a jamais fait fonctionner un système, c’est au contraire la raison de beaucoup d’échecs. Tout le monde sait qu’il faut éviter de parler politique lors d’un dîner de famille, surtout si on a un tonton facho, un autre coco, ou de religion… Le paradis il est ici bas. Ne croyez pas que 50 carpes vierges de toute piqûre vous attendront dans l’au-delà carpiste si vous menez une guerre sainte.

12240413_1634937893438924_3564403784715529131_o.jpg

Publicités
commentaires
  1. J’ai beaucoup aimé cette phrase :
    « Nous sommes responsables car si il y a trop de personnes à ne voir que le doigt c’est peut être parce que trop de sages n’ont pas su montrer la lune. »
    Alex

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s